Paprika (260)

  • Par
  • Le lundi, 12 Février 2018
  • Commentaires (0)

Héroïne depuis huit ans de la série Clem sur TF1, après avoir été l’égérie des films d’Almodóvar, Victoria Abril ne joue pas souvent au théâtre. La dernière fois c’était en 1986 dans Nuit d’ivresse de Josiane Balasko. Mais quand Pierre Palmade lui a envoyé le texte de sa comédie Paprika, elle n’a pas hésité à accepter le rôle de cette femme qui un jour voit débarquer chez elle le fils qu’elle avait abandonné. "Moi au théâtre je suis comme la comète de Halley, je passe une fois tous les 30 ans tellement j'ai du mal à trouver une pièce qui ne m'ennuie pas avant même d'avoir commencé les répétitions ! La dernière fois, c’était en 1986 pour Nuit d’ivresse de Josiane Balasko. Mais quand Pierre Palmade m’a proposé ce texte, j’ai dit oui tout de suite parce que c’est une comédie avec du fond. C’est même une situation dramatique : un fils qui surgit du passé et que sa mère a tout fait pour oublier. Il a 28 ans et croit que c’est une prof de latin et de il trouve une habituée des boîtes de Pigalle qui sort avec des jolis garçons. Mais devant lui, elle n’assume pas et se fait passer pour la femme de ménage, Paprika."
 

Paprika, de Pierre Palmade, mise en scène Jeoffrey Bourdenet, avec Victoria Abril, Jean-Baptiste Maunier, Julien Cafaro, Prisca Demarez et Jules Dousse (photo Tortade)
Théâtre de la Madeleine, 19 rue de Surène 75008 Paris, 01 42 65 07 09
du 27 janvier au 7 avril


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×