Val de mort

Monologue pour le théâtre

Femme ou homme

Durée approximative : 5 minutes

 

Visualiser et télécharger le fichier PDF      http://www.lulu.com/content/e-book/val-de-mort/22696049   PDF GRATUIT

Chercher Daniel Pina- Boutique

 

Le personnage, qui sans aucun doute affronte les heures les plus difficiles de son existence, relate ce qu’il est en train de vivre par transposition avec un poème appris dans sa jeunesse « Le dormeur du val (*) » d’Arthur Rimbaud, dont le texte apparaît en rouge.

 

Couché sur le côté, face au public. Se redresse et s’assoit.

« C’est bizarre les pensées que nous pouvons avoir dans ces circonstances, jamais de ma vie je n’aurais cru y être un jour confronté-e.

Bon sang comme le temps a vite passé.

Il me revient en mémoire une poésie que j’ai apprise, il y a longtemps, très longtemps. Pourtant, à cet instant précis, il me semble que c’était hier.

Se lève

L’esprit est un peu confus mais les mots me reviennent, vraiment, c’est une belle poésie, une bien triste mais belle poésie.

Celle de Rimbaud, ce cher Arthur Rimbaud.

silence

C’est un trou de verdure où chante une rivière

Accrochant follement aux herbes des haillons

D’argent ; où le soleil, de la montagne fière,

Luit : c’est un petit val qui mousse de rayons.

silence

Mais ici je ne vois pas de trou de verdure, et aucune rivière qui chante.

Je suis seul-e, en haillons, dans un désert de ruines sans l’ombre d’un rayon.

J’en pleure tellement c’est grand, tellement c’est fort, j’en tremble tellement j’ai peur.

C’est fou comme je pense à toi, soudain, mon cher Arthur Rimbaud.

silence

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,

Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,

Dort ; il est étendu dans l’herbe, sous la nue,

Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

silence

Je ne suis pas un soldat et je ne suis plus jeune, je ne sens plus ma bouche ni mes jambes, et je sens bien que mon corps entier est en train de capituler.

Je ne vois plus que les souvenirs qui se bousculent dans ma tête souffrante, qui lutte, qui lutte pour rester lucide.

Ici plus de cresson, et plus d’herbe non plus, la nue est une chape écrasante où la lumière semble avoir définitivement perdu la bataille.

Arthur, aurais-tu pu imaginer un pareil cataclysme ?

.../...

Visualiser et télécharger le fichier PDF      http://www.lulu.com/content/e-book/val-de-mort/22696049   PDF GRATUIT

Chercher Daniel Pina- Boutique

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : mercredi, 15 Août 2018

×