---- PIECES ET SAYNETES ---- © 2 0 1 7

 


Vous trouverez dans le menu vertical un extrait des saynètes et des pièces,

dans la rubrique "boutique" vous pouvez visionner et télécharger les PDF de votre choix dans leur intégralité.

Bonne navigation


Important, n'omettez pas de préciser votre mail dans les messages que vous m'adressez, afin que je puisse leur donner suite.


  

Extraits de : Milgram vengeance

Scène Une

Dr Mante

Voici mon laboratoire. Concernant son existence et pour des raisons évidentes de sécurité je compte n’est-ce pas, sur votre entière discrétion !

M. Blanchet

Vous pouvez avoir confiance, et encore merci de votre proposition qui si elle m’a étonnée ne m’en a pas moins séduite.

Dr Mante

Trop d’assassins sont en liberté, il existe des solutions et moi j’en ai une à votre disposition, il s’agit de cette machine.

M. Blanchet

Alors c’est là que sont éradiqués tous les problèmes ?

Dr Mante

Plusieurs d’entre eux en tout cas. Aujourd’hui c’est le tour de Romuald Dumas, l’assassin présumé de votre mari.

M. Blanchet

Comment les choses vont elles se passer ?

Dr Mante

Le suspect sera assis sur cette chaise et recevra les décharges électriques que vous déclencherez.

M. Blanchet

Vous croyez qu’il avouera ?

Dr Mante

Personne ne peut supporter très longtemps ce traitement, il avouera forcément.

M. Blanchet

Cela arrive-t-il que le suspect interrogé, comment dire, succombe ?

Dr Mante

Si vous lui infligez la décharge maximale, en effet il ne le supportera pas.

M. Blanchet

Et dans ce cas précis la personne qui appuie sur le bouton fatidique est-elle généralement responsable du décès du suspect ?

Dr Mante

Les opérations menées ici sont gouvernementalement parrainées mais resteront, quoi qu’il puisse arriver, sous le sceau du secret d’état.

M. Blanchet

Je ne désire qu’une chose c’est que justice soit faite.

Dr Mante

Pas question de se substituer à la Justice, mais notre démarche intervient lorsque nous sommes quasiment sûrs de la culpabilité d’un suspect, relaxé injustement par un Jury ou par manque de preuves.

M. Blanchet

Nous sommes dans le sens profond du terme des redresseurs des torts.

Dr Mante

De toute façon à la recherche de la vérité.

M. Blanchet

Je suis convaincue de sa culpabilité, voilà la vérité.

Dr Mante

Êtes-vous prête à recevoir Romuald Dumas le principal suspect dans cette affaire ?

M. Blanchet

Vous savez docteur Mante, je ne vis plus que pour cet instant.

Dr Mante

Avant que ne débute l’opération accepteriez-vous de tester l’appareil en vous infligeant la plus faible des décharges ?

silence

M. Blanchet

Vous me garantissez que c’est sans danger ?

Dr Mante

Absolument ! Le choc électrique sera de 45 volts et vous donnera un aperçu de ce que le suspect va endurer. Êtes-vous prête ?

M. Blanchet

Je le suis.

 

Scène Deux

Dr Mante

Monsieur Dumas, savez-vous où nous sommes ?

R. Dumas

Vu l’environnement vous allez vous livrer à des expériences sur ma personne, je me trompe ?

Dr Mante

C’est exact !

R. Dumas

Par contre je ne comprends pas pourquoi.

Dr Mante

Vous êtes accusé du meurtre de monsieur Blanchet.

R. Dumas

C’est faux, un Jury m’a déclaré non coupable.

Dr Mante

Mais moi j’ai des preuves de votre culpabilité, alors soit vous avouez votre crime et vous pourrez quitter ce laboratoire en bon état, soit vous persistez à nier et dans ce cas cette machine saura vous rendre plus loquace.

R. Dumas

C’est quoi cette machine ?

Dr Mante

Elle persuade de passer aux aveux.

R. Dumas

Je ne peux pas avouer un crime que je n’ai pas commis.

Dr Mante

Savez-vous qui est cette femme ?

R. Dumas

Oui, je l’ai vu au Tribunal. Je peux savoir pourquoi elle est là ?

Dr Mante

Nous allons vous poser des questions, des questions simples auxquelles nous attendons des réponses simples, et sincères.

R. Dumas

Vous n’avez pas le droit, lâchez-moi, laissez-moi partir.

M. Blanchet

Vous êtes l’assassin de mon mari, avouez-le ?

R. Dumas

Non, je n’ai tué personne.

M. Blanchet

Eh bien, c’est ce que nous allons voir.

Dr Mante

J’ai là une liste de questions, je vous suggère de bien réfléchir avant de répondre.

R. Dumas

Sinon ?

Dr Mante

Sinon madame Blanchet se servira de la palette des volts à sa disposition via l’ordinateur.

R. Dumas

Ça veut dire quoi au juste ?

Dr Mante

Sur le pavé numérique le chiffre 1 correspondant à la décharge la plus basse jusqu’au chiffre 8 la plus élevée.

R. Dumas

Non je vous en prie, vous ne pouvez pas faire ça.

M. Blanchet

Docteur Mante qu’attendons-nous pour commencer ?

Dr Mante

Que monsieur Dumas nous dise enfin la vérité.

R. Dumas

Vous devez me croire, je suis innocent.

M. Blanchet

Alors prouvez-le nous.

 

Scène Trois

Dr Mante

Madame Blanchet je vous rappelle qu’étant désormais responsable à part entière de la situation vous avez tous pouvoirs, dont celui de stopper l’opération quand vous le désirez.

M. Blanchet

(impatiente) Oui oui docteur Mante j’ai bien compris tout ça !

Dr Mante

Alors, c’est quand vous voulez.

M. Blanchet

Vous étiez l’associé de mon mari, vous ne vous entendiez plus ?

R. Dumas

Entre lui et moi c’était l’entente cordiale.

M. Blanchet

Alors pourquoi l’avoir tué ?

R. Dumas

C’était un type formidable, je n’ai pas fait ça.

M. Blanchet

J’appuie sur le bouton numéro 2.

Dr Mante

Choc électrique de 75 volts.

R. Dumas

(gémit) Vous devez me croire je suis innocent.

M. Blanchet

Justement, je ne vous crois pas, avouez donc maintenant !

R. Dumas

Je n’avouerai jamais une faute que je n’ai pas commise.

M. Blanchet

Il ne faut jamais dire jamais, j’appuie sur le bouton numéro 3.

Dr Mante

Choc électrique de 120 volts.

R. Dumas

S’il vous plaît arrêtez ça, j’ai mal, j’ai vraiment mal.

M. Blanchet

Si vous voulez que j’arrête il faut avouer.

R. Dumas

Je suis innocent.

M. Blanchet

J’appuie sur le bouton numéro 4.

Dr Mante

Choc électrique de 135 volts.

R. Dumas

(hurle) Arrêtez, je vous en supplie.

M. Blanchet

Vous savez ce qu’il faut faire pour que j’arrête.

R. Dumas

Je n’ai pas tué Rémi, ce n’est pas moi.

M. Blanchet

J’appuie sur le bouton numéro 5.

Dr Mante

Choc électrique de 150 volts.

R. Dumas

(hurle) J’ai trop mal, s’il vous plaît arrêtez, arrêtez ça, libérez-moi.

M. Blanchet

(très gentiment) Avez-vous tué mon mari ?

R. Dumas

Non madame, je n’ai pas tué votre mari.

M. Blanchet

(en colère) J’appuie sur le bouton numéro 6.

Dr Mante

Choc électrique de 270 volts.

R. Dumas

(cri violent) Je n’en peux plus, arrêtez, je vous en supplie, c’est insupportable.

M. Blanchet

Vous connaissez le deal, avouez et vous serez libéré.

R. Dumas

Pourquoi, mais pourquoi vous ne me croyez pas ?

M. Blanchet

Simplement parce que vous l’avez tué et que vous ne voulez pas que la vérité éclate.

R. Dumas

La seule vérité c’est que je suis innocent, vous allez comprendre à la fin ?

M. Blanchet

(folle de rage) J’appuie sur le bouton numéro 7.

Dr Mante

Choc électrique de 300 volts.

R. Dumas

(cri violent, bref) Je ne … répondrai plus, je suis à bout, à bout de forces. Laissez-moi, laissez-moi partir.

Dr Mante

Madame Blanchet, je pense raisonnable de cesser l’opération.

M. Blanchet

Et pourquoi je vous prie ?

Dr Mante

Arrivé à ce stade s’il n’a pas avoué son crime c’est qu’il est innocent.

M. Blanchet

Je crois surtout qu’il est très fort.

Dr Mante

Croyez-en mon expérience, s’il était coupable il aurait craqué depuis longtemps.

Silence

R. Dumas

Docteur s’il vous plaît, je peux avoir un peu d’eau ?

Dr Mante

Je vais vous en chercher. (sort)

   


  

Réponse à ceux qui désirent modifier les textes existants.

Raccourcir oui, modifier non.

Le but premier lorsqu'on veut jouer une pièce de théâtre est de s’imprégner des personnages et de les faire vivre comme ils ont été conçus, dans leur rôle originel, c’est la quintessence des œuvres créées et ce, quel qu’en soit l’auteur.

Bien évidemment des éléments d'une pièce peuvent être tronqués et d’autres ajoutés, pourtant, je pense toute modestie gardée qu’une œuvre ne devrait pas être modifiée, cela supprimerait ses valeurs de moralité, de mystère et de magie qui s’avèrent indispensables et salutaires.

Chaque mot ayant été ainsi pesé participe à son équilibre, et l’intensité émanant d’une situation dramatique ou comique, réside dans le fait de jouer telle qu’elle se présente sous peine de perdre l’alchimie de l’esprit de création cher à chacun de nous.

Chaque auteur peut se faire à un moment donné la réflexion sur le choix d’une scène, d’une réplique ou d’une fin, c’est respecter sa décision et son œuvre que d’opter pour la mise en scène d’une saynète ou d’une pièce, telle qu'il l'a imaginée.

Merci 




    Demander à un écrivain ce qu'il pense des critiques, c'est demander à un réverbère ce qu'il pense des chiens.

John Osborne 


  

Le théâtre est la façon la plus sérieuse de ne pas se prendre au sérieux. 

 


 

Si  vous  n'avez  pas  trouvé  ce  que  vous recherchez, vous  pouvez consulter  l'annuaire

 e-monsite rubrique art - culture / théâtre 

Bonne chance. Théâtralement vôtre.

http://www.e-monsite.com/annuaire/

                           


 Je confirme n'avoir aucune photo me concernant sur aucun des réseaux sociaux existants.


Rubriques du site à visiter

Menu horizontal : album photos-blog-boutique-contact-galerie vidéos-liens-livre d'or

Menu vertical : statistiques-s'il vous plaît-association-pièces-pièces courtes-pièces longues ados-pièces enfants ados-saynètes enfants ados-théâtre de Guignol-monologues pour femme-saynètes pour tous-en prévision-durée d'une pièce-affiche-des femmes de théâtre-intermède littérature-citations-publications lulu.com-bio expresse-twitter  


 

     

       Merci  de  votre  visite      



 


Copyright © Daniel Pina  2011 - 2017

Création du site 12 septembre 2011

Rubrique à lire attentivement "mentions légales" au bas de cette page


Emoji


 

Date de dernière mise à jour : dimanche, 19 Février 2017

×