---- PIECES ET SAYNETES ---- © 2 0 1 6


 Bonjour et Bienvenue 

Vous trouverez dans le menu vertical des extraits de tous les ouvrages proposés

Ainsi que de nombreuses autres rubriques dans le menu horizontal

Vous pouvez télécharger gratuitement l'intégralité des pièces et saynètes figurant sur ce site dans la rubrique "boutique"  

Bonne navigation


  

SAYNETE QUATORZE : L’HEURE DES HOMMES

Issue de la pièce "les évadés du temps"

(À partir de 3 personnages – 3 hommes)

 

Narrateur (trice) entre La nuit ne porte pas toujours conseil, surtout lorsque la soirée s’éternise et que l’on boit un peu plus que de raison.

Se délient alors les langues de plomb dévoilant la véritable personnalité de ceux réunis autour d’un verre, qui ne se vide jamais complètement.

Face à leurs insomnies, c’est l’heure des hommes, ouverts aux confidences.

H 1 – Bon allez ! Un petit dernier.

Sert à boire

H 2 – Tu es pressé, quelqu’un t’attend ?

H 1 – Non ! Mon chat n’est plus là.

H 3 – C’est pour cette raison qu’on picole un p’tit peu, pour oublier les malheurs qui s’abattent sur nous.

H 2 – Alors tu as bien le temps de rentrer.

H 1 – J’ai le temps oui, mais plus aucune raison.

H 2 – Oh là là ! Après tout ce n’était qu’un chat.

H 3 – C’est là où tu te trompes.

H 1 – On voit bien que tu n’en as jamais eu.

H 2 – Ben non, jamais, et je m’en porte pas plus mal.

H 3 – Alors mon vieux tu as loupé des moments formidables.

H 1 – Ce n’était pas un chat, c’était mon chat.

H 2 – Nous tes potes on est là !

H 1 – C’est vrai, ça me fait plaisir mais vous n’êtes pas ma famille, lui, si !

H 2 – Comment un chat peut-il faire partie de la famille ?

H 1 – Oh vois-tu ce n’est pas compliqué. Il est triste quand tu quittes la maison et te fait la fête quand tu reviens.

H 2 – Ça ne vaut pas une femme quand même.

H 3 – T’en connais beaucoup qui t’accueille comme un roi à n’importe quelle heure et qui ronronne quand tu les caresse ?

H 1 – Ils sont beaux comme le jour et ne donnent que de l’amour.

H 3 – Ils sont délicats, intelligents et d’une gentillesse infinie.

H 1 – Et fidèle mon vieux, extrêmement fidèle.

H 2 – Oui bon ! La fidélité devant la gamelle de croquettes, rien d’extraordinaire !

H 1 – Ils draguent un peu partout mais reviennent se blottir au pied du lit.

H 2 – Mon ex-femme faisait ça elle aussi !

H 3 – N’empêche que quand la mienne est morte si je n’avais pas eu de chat, je n’ose imaginer ce qui se serait passé.

H 2 – Eh bien tu aurais fait comme moi quand la mienne m’a quitté.

H 3 – C'est-à-dire ?

H 2 – J’ai poussé un ouf de soulagement et j’ai enfin profité de la vie.

H 3 – Je vois ! Mais qui vient t’accueillir lorsque tu rentres chez toi ?

H 2 – Personne. C’est très bien comme ça !

H 1 – Un chat n’est pas qu’un chat, c’est aussi un ami, un confident. Je vous ai dit que j’en héberge un autre ?

H 2 – C’est sûr qu’il ne risque pas de te contrarier.

H 1 – Tu devrais en adopter un.

H 2 – Seulement s’il boit du vin !

H 3 – Tu te sentirais moins seul.

H 2 – Je ne le suis pas, vous êtes là !

H 1 – Arrête de te mentir, tu es malheureux, ça se voit.

H 2 – Mais non !

H 3 – Tu as souvent une poussière dans l’œil ces temps-ci.

H 1 – Nous avons subi nous aussi pas mal de tempête de sable tu sais, nous comprenons !

H 2 – Même un chat ne pourrait pas me supporter.

H 3 – On y arrive bien nous !

H 2 – J’suis pas un mec bien, je mérite de finir tout seul, j’ai fait trop de mal autour de moi.

H 1 – Un chat ne te jugerait pas !

H 3 – Il ne poserait pas de question sur ton passé et t’aimerait tel que tu es.

H 2 – Je n’en veux pas, point final.

Resserre à boire

H 2 – Vous êtes veufs tous les deux ce n’est pas pareil.

H 3 – La solitude est la même pour tous.

H 1 – Qu’on soit veuf, divorcé ou malade, quand le cœur saigne ça fait très mal.

H 2 – Je suis divorcé et malade.

H 3 – Tu es malade ?

H 2 – Oui j’ai la rage de n’avoir pas su la garder.

H 1 – Y a-t-il une chance qu’elle revienne ?

H 2 – Aucune !

H 1 – Alors passe à autre chose et vite, sinon…

H 2 – Quoi ?

H 1 – À notre âge nous savons très bien ce qui nous attend, faut pas se bercer d’illusion mon vieux.

H 2 – Tant qu’il y a de la vie y a de l’espoir non ?

H 1 – Ce qu’on peut espérer de mieux c’est partir rapidement et sans souffrance.

H 3 – Il a raison, nous sommes sur le banc de touche, des spectateurs, que veux-tu faire de   mieux ?

H 2 – Je suis divorcé, vieux, con et sûrement alcoolique, mais je ne désespère pas de rencontrer quelqu’un.

H 3 – Avec ce que tu viens de nous décrire tu crois vraiment qu’il y en  a  une qui voudra de toi ?

H 2 à H 1 – Et toi, pourquoi es-tu seul, tu n’as pas d’enfants ?

H 1 – Si, deux.

H 3 – Ils te rendent visite de temps en temps ?

H 1 – Non, jamais.

Resserre à boire

H 2 – Encore un divorce qui a mal tourné.

H 3 – Tu en connais qui se sont bien passés ?

H 1 – La mère de  mes  enfants  est  partie  avec un riche industriel, et ils m’ont tourné le dos

définitivement depuis ce jour. C’est tout. C’est banal.

H 3 – Je vois. Attirés par l’odeur de l’argent.

H 1 – C’est ça ! Quelques années plus tard j’ai rencontré ma seconde femme qui est morte l’an dernier.

H 2 – Saloperie de destin !

H 3 – Et après on s’étonne de picoler !

H 2 à H 3 – Et toi tu es veuf depuis longtemps, pas de femme en vue ?

H 3 – Non, rien de tout ça. Elle était et restera le seul grand amour de ma vie.

H 1 – C’est beau.

H 2 – Et triste.

H 1 – Qu’est-ce qui est triste ?

H 2 – De n’avoir eu qu’un seul amour dans sa vie, moi j’ai connu des tas de femmes, je me suis éclaté au moins.

H 3 – Oui je vois ça, et tu continues.

H 2 – Oui monsieur je continue… d’être le minable que j’ai toujours été.

Resserre à boire

H 1 – On fait un peu pitié non !

H 3 – Nous sommes vivants merde, de quoi on se plaint !

H 2 – Allez ! On trinque.

H 1 – Ah ça oui pour trinquer, on trinque !

H 3 – Vous savez ce que nous sommes ? Des accidentés de la vie, et puis c’est tout.

H 1 – Et on vient de faire le constat.

H 3 – Mais là, on ne sera pas remboursés.

H 2 – Nous sommes passés de la lumière dans l’ombre.

H 3 – On a du pot sur ce coup-là on aurait pu passer de vie à trépas !

Silence

H 1 – Bon allez ! Un petit dernier.

H 2 – Pourquoi on n’est pas bien ici ?

H 1 – Si on est bien, mais j’ai quand même hâte de retrouver mon fils.

H 3 – Ton fils ! Quel fils ?

H 1 – Mon chat cette bonne blague !

H2 se lève en titubant un peu, fait quelques pas, puis revient vers la table où il pose ses deux mains.

H 2 – Tu peux me donner l’adresse d’un refuge ?

   


  

Réponse à ceux qui désirent modifier les textes existants.

Raccourcir oui, modifier non.

Le but premier lorsqu'on veut jouer une pièce de théâtre est de s’imprégner des personnages et de les faire vivre comme ils ont été conçus, dans leur rôle originel, c’est la quintessence des œuvres créées et ce, quel qu’en soit l’auteur.

Bien évidemment des éléments d'une pièce peuvent être tronqués et d’autres ajoutés, pourtant, je pense toute modestie gardée qu’une œuvre ne devrait pas être modifiée, cela supprimerait ses valeurs de moralité, de mystère et de magie qui s’avèrent indispensables et salutaires.

Chaque mot ayant été ainsi pesé participe à son équilibre, et l’intensité émanant d’une situation dramatique ou comique, réside dans le fait de jouer telle qu’elle se présente sous peine de perdre l’alchimie de l’esprit de création cher à chacun de nous.

Chaque auteur peut se faire à un moment donné la réflexion sur le choix d’une scène, d’une réplique ou d’une fin, c’est respecter sa décision et son œuvre que d’opter pour la mise en scène d’une saynète ou d’une pièce, telle qu'il l'a imaginée.

Merci 




    Demander à un écrivain ce qu'il pense des critiques, c'est demander à un réverbère ce qu'il pense des chiens.

John Osborne 


  

Le théâtre est la façon la plus sérieuse de ne pas se prendre au sérieux. 

 


 

Si  vous  n'avez  pas  trouvé  ce  que  vous recherchez, vous  pouvez consulter  l'annuaire

 e-monsite rubrique art - culture / théâtre 

Bonne chance. Théâtralement vôtre.

http://www.e-monsite.com/annuaire/

                           


 Je confirme n'avoir aucune photo me concernant sur aucun des réseaux sociaux existants.


Rubriques du site à visiter

Menu horizontal : album photos-blog-boutique-contact-galerie vidéos-liens-livre d'or

Menu vertical : statistiques-s'il vous plaît-association-pièces-pièces courtes-pièces longues ados-pièces enfants ados-saynètes enfants ados-théâtre de Guignol-monologues pour femme-saynètes pour tous-en prévision-durée d'une pièce-affiche-des femmes de théâtre-intermède littérature-citations-publications lulu.com-bio expresse-twitter  


 

     

       Merci  de  votre  visite      



 


Copyright © Daniel Pina  2011 - 2016

Création du site 12 septembre 2011

Rubrique à lire attentivement "mentions légales" au bas de cette page


Emoji


 

Date de dernière mise à jour : lundi, 14 Novembre 2016