PIECES ET SAYNETES - 2014

Sur  simple  demande  de  votre  part  les  "PDF" que  vous  aurez  choisi  vous  seront  envoyés  à  titre  gracieux,  profitez-en ! 


Extrait de la pièce pour ados : Bienvenue dans notre monde 

Rêve d’enfant

Durée approximative : 1 minute 30

Monologue ou de 1 à 18 personnages – filles ou garçons

 

Arrive(nt) sur scène les mains dans les poches. 

– C’est drôlement bien ici, c’est même très bien. C’est un très beau théâtre, un très grand théâtre.

– 1200 places, des balcons, une belle scène, un superbe rideau.

– La dernière fois que je suis venu c’était quand j’étais môme.

– J’avais joué dans une pièce, une magnifique comédie.

– J’avais fait rire, j’avais bien ri. J’étais un(e) sacré(e) comique.

– J’ai toujours rêvé d’être comédien(ne). C’est réussi, je suis devenu(e) banquier(e).

– Je rêve d’un théâtre fait spécialement pour moi.

– Alors, je l’ai acheté ce théâtre. Un rêve d’enfant.

– Et puis j’ai écrit une pièce, spécialement pour moi.

– Je rêve d’une banque… ça vous dit quelque chose ? Vous l’avez vue ?

– Je rêve d’une banque… faite spécialement pour moi… ou l’histoire d’un(e) artiste qui voulait devenir banquier(e).

– Ou peut-être bien l’inverse d’ailleurs. Allez savoir !

– Blague à part j’étais un(e) sacré(e) comique.

– Je rêve d’une banque… vous vous rendez compte, une sacrée comédie !

– À moins que ce ne soit qu’une drôle de tragédie.

– Je rêve de pièce, je rêve de banque, je rêve de gagner.

– La défaite ? C’est un mot qui ne figure pas dans mon vocabulaire.

– C’est comme ça ! Je suis un(e) banquier(e)… certes, mais je n’accepte pas l’échec.

       

*

– Hier mon père a dit, pour sauver la France un nul suffirait.

– Il parlait de football ou de politique ?

*

– Le comportement de la police est identique partout dans le monde, c’est frappant.

*

– Nous savons maintenant pourquoi les océans ne débordent pas, c’est parce que le marin pêcheur vit de la mer. 

*

– Les inégalités sont criantes, quand des riches changent de Ferrari, on oblige des SDF à changer de porche. 

*

– Télé réalité attention, ce qui s’y passe n’est pas la réalité. C’est pire !

*

– Y a-t-il quelqu’un pour m’aimer ici ce soir ?

– Oui, moi !

– Ben alors ! Y a personne pour pépé ?

*

– Ils lisent quoi tes parents en ce moment ?

– Ma mère c’est un truc de 400 pages, le rouge noir je crois, de sandale.

– La mienne c’est un siècle d’humour allemand, 14 pages. Et ton père ?

– Le chasseur français. Et le tien ?

– Un truc sur les bagnoles, la métamorphose de quat’quatre.

                       *                        

– Dis-moi, tu sais c’que c’est qu’un congre ?

– Ben ouigre !

*

– Aujourd’hui c’est l’anniversaire de Cerise, il y a un beau gâteau.

– Mais tu as vu ? Il manque le E de Cerise.

– Elle va piquer une crise.

– Pauvre Cerise, sans le E, c’est la crise sur le gâteau !


     

Si  vous  n'avez  pas  trouvé  ce  que  vous recherchez, vous  pouvez consulter  l'annuaire

 e-monsite rubrique art - culture / théâtre 

Bonne chance. Théâtralement vôtre.

http://www.e-monsite.com/annuaire/

                                


   

  Demander à un écrivain ce qu'il pense des critiques, c'est demander à un réverbère ce qu'il pense des chiens.

John Osborne 

 


  

Copyright © Daniel Pina  2011 - 2014

Création du site 12 septembre 2011

Rubrique à lire attentivement "mentions légales" au bas de cette page  

                                                                                                                                                                  


 

Avant de partir faites donc un tour par les liens, et découvrez

"Ces Arts de la Culture"

c'est sympa

             


   

Deux possiblités s'offrent à vous pour effectuer votre demande, soit en cliquant sur chaque pièce ou saynète, soit par la rubrique "contact".

Dans les deux cas vous pourrez l'effectuer en utilisant l'anti-spam, il vous suffit de faire glisser le curseur situé au-dessus de "Captch Me" afin d'envoyer votre message.

    


 

Ce site est désormais accessible depuis des terminaux mobiles, smartphones, tablettes...

   


 

 Le théâtre est la façon la plus sérieuse de ne pas se prendre au sérieux        

 


  Faits l’un pour l’autre

Saynète issue de la pièce pour ados "Bienvenue dans notre monde"

Durée approximative 2 minutes 15

Deux personnages - 1 fille 1 garçon 

Deux chaises cote à cote. Le garçon est assis et consulte un magazine. La fille arrive sur scène et prend place à ses côtés.

Fille – Salut ! Tu lis quoi ?

Garçon – Salut ! Homme d’aujourd’hui.

Fille – Tiens moi aussi ! Je viens de l’acheter pour la première fois. C’est bien ?

Garçon – C’est un magazine qui paraît une fois par an. 

Fille – Ça parle de quoi ?

Garçon – Tout ce qu’il faut savoir sur l’homme moderne.

Fille – C’est intéressant ?

Garçon – Je ne l’ai que pour le test qui se trouve à la fin.

Fille – En dernière page ?

Garçon – Oui, page trois.

Fille – C’est quoi ce test ?

Garçon – Êtes-vous faits l’un pour l’autre ?

Fille – On le fait ?

Garçon – D’accord ! Alors ! Plutôt mer ou montagne ? Montagne.

Fille – Moi c’est la mer. Plutôt steak frites ou spaghettis bolognaise ? Bolognaise.

Garçon – Moi c’est steak frites. Musique classique ou R and B ? R and  B.

Fille – Classique. Plutôt chat ou plutôt chien ? Plutôt chat.

Garçon – Et moi chien. Lecture ou jeu vidéo ? Alors là, les deux.

Fille – Pareil pour moi, les deux.

Garçon – Un point commun, nous sommes faits l’un pour l’autre.

Fille – Oui. Appart ou maison individuelle ? Y a pas photo, maison.

Garçon – Non appart. Surtout pas de jardin.

Fille – Belle pelouse, avec des fleurs partout.

Garçon – Je crois que ça ne va pas l’ faire.

Fille – Ça dépend, tu aimes le foot ?

Garçon – Bien évidemment!

Fille – Alors là c’est sûr, ça ne va pas l’ faire.

Garçon – Tu as tout gâché avec ta maison.

Fille – C’est toi qui as tout gâché avec ton foot.

Garçon – Le mieux, c’est qu’on se sépare.

Fille – Nous n’avons plus rien à nous dire.

Garçon – Adieu !

Silence

Garçon – Qu’est-ce que tu vas faire maintenant ?

Fille – Acheter femme de demain, il paraît qu’il y a un test à la fin.

Garçon – Tu auras peut-être plus de chance.

Fille – Soit heureux. Je pars à droite.

Garçon – Soit tranquille, je pars à gauche.

Fille – De toute façon nous deux, ça ne pouvait pas marcher.

Garçon – Non, mais quand même, il s’en est fallu d’un rien !

Fille – C’était perdu d’avance.         

Garçon – Et pourquoi tu dis ça ?

Fille – Parce que sans tomber amoureux, on ne peut pas être heureux.


 

      Merci  de  votre  visite    

Date de dernière mise à jour : Samedi, 22 Novembre 2014

 Bienvenue sur le site de Daniel.

Si votre recherche répond à votre attente, laissez un message

et j'y donnerai suite dans les plus brefs délais.